Prise en charge des affections embryofœtales

Les fœtopathologistes assurent la prise en charge et le diagnostic des fœtus atteints d’anomalies du développement. Ils jouent donc un rôle majeur dans la prise en charge des familles après diagnostic anténatal.

L’importance de la fœtopathologie, reconnue par tous les acteurs de la médecine périnatale a conduit à désigner, dans le décret 97-578 de la Loi de Bioéthique (du 28 mai 1997), le laboratoire de fœtopathologie comme partie prenante des Centres Pluridisciplinaires de Diagnostic Prénatal (CPDPN), pour l'agrément desquels la présence d'un médecin « expérimenté en fœtopathologie » est indispensable.

En 2014, dans le cadre du Plan National Maladies Rares 2, la fœtopathologie par le biais de la SoFFoet (Société Française de Foetopathologie) a intègré la filière AnDDI-Rares. Le réseau compte 47 unités de fœtopathologie

L’examen fœtoplacentaire (EFP) est un champ d’investigation dédié à l’identification de la cause et/ou du mécanisme des pertes fœtales ou néonatales précoces, où les anomalies du développement embryofœtal ont une part importante. La fœtopathologie est une discipline transversale, à la fois clinique, morphologique et radiologique.

Missions

  • identifier les ou la cause et/ou du mécanisme des pertes fœtales ou néonatales précoces qu’elles soient des anomalies du développement, des pathologies létales rares, génétiques ou environnementales ou encore inconnues en postnatal.
  • assurer une mission de soin et de prise en charge des affections embryofœtales. La confrontation des données de l’Exploration fœtoplacentaire avec les constatations des autres intervenants du champ de la périnatalité est une « assurance qualité » de la médecine fœtale au sein d'un CPDPN et permet l'évaluation et l‘amélioration des pratiques médicales.
  • sur le plan santé publique et veille sanitaire, les unités d’EFP doivent participer à la tenue de registres épidémiologiques (malformations, pathologies materno-fœtales...) et de pharmacovigilance (toxicologie).
  • l’EFP participe à de nombreuses études permettant une meilleure connaissance des mécanismes des pertes embryofoetales et néonatales.

Pour en savoir plus